Une nouvelle Ghosnerie ?

Brève
10/01/2019

On savait que Ghosn avait du fil à retordre avec le fisc japonais. La presse nous apprend maintenant qu’il ne paye pas d’impôts en France depuis 2012, préférant payer moins aux Pays-Bas. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, avait pourtant déclaré sans vergogne à la radio « Il n’y a rien de particulier à signaler sur le statut fiscal de Carlos Ghosn en France.» Ben tiens !

Le richissime exploiteur qui fait ses 15 millions d’euros annuels avec la sueur, la fatigue, la tension des ouvriers de Renault et Nissan est en plus un truand couvert par le gouvernement.

Pour les travailleurs il y a de quoi voir rouge !