Violences d’Etat

Brève
15/01/2020

Macron s’est contenté d’une petite phrase adressée aux forces dites de l'ordre pour évoquer les violences policières qui s’accumulent depuis un an. Mais cette violence a été encouragée et instrumentalisée par son gouvernement. Si le pouvoir protège et cajole ses forces de répression c’est qu’il en a besoin pour intimider ceux qui veulent s’attaquer à sa politique de dégradation des conditions de vie de la population laborieuse.

Manque de chance pour ce valet des riches, la contestation ne cesse pas, elle s‘amplifie et se renouvelle de mois en mois.

Les dernières brèves