Biospringer-Strasbourg

La force des travailleurs, c'est la grève !

Brève
23/10/2021

Au bout de 5 jours de grève, les travailleurs de Biospringer, une usine située dans la quartier du Port-du-Rhin à Strasbourg, ont voté la reprise du travail ce vendredi après avoir contraint la direction à lâcher 2,2% d'augmentation générale des salaires.

2,2 %, c'est tout juste le taux d'augmentation moyenne des prix constaté par L'INSEE sur les 12 derniers mois : c'est donc loin d'être une demande exorbitante, alors même que tout le monde sait qu'en réalité, pour les travailleurs, le coût de la vie a augmenté bien plus que cela. Un délégué CFTC rapportait pourtant que le patron voulait reporter une négociation éventuelle fin novembre, mais c'est maintenant que les prix augmentent !

Biospringer comme l'usine voisine de SIL-FALA font partie du groupe Lesaffre, dont le chiffre d'affaires s'élève à 2,2 milliards d'euros, les actionnaires ont donc largement de quoi augmenter ceux qui fabriquent leurs profits. Les ouvriers de Biospringer montrent la voie !

 

TMD friction Creutzwald

Nos emplois ou leurs profits

Brève
21/10/2021

L’usine TMD Friction de Creutzwald va fermer ses portes en mars prochain. 136 travailleurs vont se retrouver sur le carreau, dont 66 ont plus de 50 ans. TMD appartient au conglomérat Nisshinbo dont le siège est à Tokyo.

Après avoir bouffé de l’amiante, utilisé pour les plaquettes de frein, pendant des décennies, des dizaines de travailleurs vont se retrouver au chômage. La direction appelle cela un PSE « plan de sauvegarde de l’emploi ». Tu parles !

Les patrons de l’industrie automobile suppriment partout des emplois, dans tous les pays. Ce n’est pas « la concurrence des pays à bas coût » qui les supprime, comme le dit la presse régionale, mais la volonté des patrons de l'industrie de faire le maximum de profits avec le minimum d’usines. 

Face à cela, il n’y a pas d’autres solution que d’imposer au patronat la répartition du travail entre tous sans perte de salaires en prenant sur les profits accumulés pour le faire.

Santé

Renoncement aux soins

Brève
21/10/2021

La Caisse primaire d'assurance maladie de Haute-Marne (CPAM 52) a mis en place récemment une mission pour lutter contre le renoncement aux soins. Il s'agit de renseigner sur leurs droits les personnes les plus démunies, mais aussi les jeunes ou encore les personnes désocialisées ou en situation de handicap, pour les inciter à se soigner.

Contrairement aux discours des démagogues, de nombreuses personnes renoncent à se soigner.

Trains en Grand Est

Des pannes significatives

Brève
21/10/2021

La semaine dernière, on a assisté à des pannes matérielles en série sur la ligne SNCF Paris-Mulhouse. Plus d'une heure de retard pour certains trains, suppression pour d'autres. Et ce n'est qu'un jour parmi d'autres...

Le sous-investissement sur les voies et les rames finit par se voir.

Luxembourg

Pour guérir la fuite des soignants, il faut augmenter tous les salaires

Brève
18/10/2021

Un tiers des infirmiers qui sortent des écoles en Moselle vont travailler au Luxembourg, explique le Républicain lorrain qui se demande « est-il possible de stopper l’hémorragie » à la veille du sommet gouvernemental franco-luxembourgeois.

La raison de cette immigration massive au Luxembourg ? Une infirmière explique qu’au lieu d’une paye de 1 700 euros en France avec des week-ends et des nuits elle a trouvé une place à 4 000 euros au Luxembourg avec des horaires fixes en semaine et une voiture de service.

La solution est simple : d’une part former bien plus de soignants - et les candidats ne manquent pas - d’autre part augmenter massivement les salaires, et pas que des infirmières.

Si des dizaines de milliers de travailleurs passent tous les jours la frontière, avec les temps de transports et les bouchons qui vont avec, ce n’est pas par plaisir mais pour gagner de quoi faire vivre leur famille. Une augmentation des salaires - avec une indexation sur la hausse des prix - qui devient une nécessité avec l’explosion des prix.

Tout cela veut dire consacrer davantage de moyens à la santé… tout à rebours de ce que font les gouvernements français et luxembourgeois qui ne s’occupent que de soigner les profits capitalistes.