Alsace

La pauvreté augmente

Brève
03/05/2021

En 2020 le nombre  de foyers allocataires du RSA a augmenté de 11,5 % en Alsace, soit 6000 foyers supplémentaires. C’est une conséquence de l’augmentation du chômage, qui génère de la pauvreté chez les travailleurs qui n’ont plus de travail et leur famille.

Alors imposer la répartition du travail entre tous sans perte de salaire en prenant sur les profits des grandes entreprises est une nécessité vitale.

Strasbourg

Journée de grève à Auchan Hautepierre

Brève
03/05/2021

Vendredi dernier,  les syndicats CGT, FO et CFDT ont appelé  les 430 travailleurs d’Auchan Hauterpierre à la grève. Ils entendaient protester contre la dégradation des conditions de travail et l’augmentation dérisoire des salaires proposée par la direction – 0,8% - alors que le groupe a dégagé plus de 500 millions d’euros de bénéfices l’an passé.

Une cinquantaine de travailleurs s’étaient rassemblés devant l’hypermarché. Cela faisait vingt ans qu’une telle journée n’avait pas eu lieu, ce qui dit bien la colère d’une partie de ces salariés, qui n’ont pas cessé de travailler durant la crise sanitaire, face au mépris de leur direction.

Strasbourg

Manifestation contre la réforme de l'assurance-chômage

Brève
24/04/2021

Le début de la manifestation du 23/04 à Strasbourg

Vendredi 23 avril, environ 200 personnes ont manifesté à Strasbourg contre la réforme de l’assurance-chômage, qui durcirait les conditions d’indemnisation des chômeurs. Travailleurs en activité, au chômage partiel ou au chômage tout court, étaient présents dans le cortège, où se trouvaient également des intermittents du spectacle et des étudiants du monde de la culture, dont certains occupent depuis plusieurs semaines le TNS pour réclamer la réouverture des théâtres et des aides de l’État.

Alors que les grands patrons, principaux responsables du chômage, reçoivent quant à eux des milliards d’argent public, réduire encore l’indemnisation des chômeurs, c'est inacceptable !

Biosynex – Illkirch-Graffenstadten

Les profiteurs d'épidémie

Brève
19/04/2021

source : wikimedia

Biosynex est une entreprise très active depuis le début de la crise sanitaire. Basée à Illkirch, elle produit entre autres des tests PCR et des tests sérologiques. En 2020 l’entreprise a multiplié par plus de quatre son chiffre d'affaires, à 153,9 millions d'euros, et a fait 31,4 millions d'euros de bénéfice contre 1,1 million d'euros en 2019. Profitant de la montée des cours de bourse, en avril 2020 le PDG et ses deux associés ont empoché trois millions d’euros grâce à la vente d’actions.

Et les choses ne devraient pas en rester là. L’entreprise fabrique aussi des autotests antigéniques dont la vente a explosé, et table sur dix millions d’unités à produire en avril, 15 millions en mai. Avant la crise, l’effectif était de 200 salariés. La société a déjà embauché près de 300 intérimaires, qui travaillent sous deux tentes chauffées de 1000 m2 montées pour l’occasion, et le PDG n’exclut pas d'atteindre les 600 intérimaires.

D’un côté il y a des centaines de travailleurs qui fabriquent des choses utiles à la population, de l’autre quelques actionnaires qui touchent le pactole, c’est finalement le fonctionnement normal du capitalisme mais que la crise sanitaire renvoie comme un miroir grossissant.

Mosquée Eyyub Sultan à Strasbourg

Le bal des hypocrites

Brève
17/04/2021

Hôtel de ville de Strasbourg (source wikipedia)

Depuis plusieurs semaines, une subvention de 2,5 millions d'euros de la ville Strasbourg à la construction d'une nouvelle mosquée à la Meinau provoque des remous dans l'actualité. C'est le ministre de l'intérieur Darmanin qui a sonné la charge contre l'association musulmane maîtresse d'oeuvre de cette mosquée, qui selon lui ne "reconnaît pas les lois de la République".

La maire écologiste de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a maintenant annoncé que l'association musulmane avait finalement retiré sa demande de subvention. Elle affirme aussi que le principe de son versement avait été voté pour qu'il y ait une équité avec les cultes catholiques, protestants et juifs qui ont droit à un financement public en raison du régime concordataire.

Mais la municipalité verte de Strasbourg cherche surtout à soigner l'électorat musulman pratiquant et ses responsables religieux, de la même manière qu'elle le fait pour les cultes catholique, protestant et juif. D'ailleurs les subventions accordées à chacun de ces trois autres cultes sont autrement plus importantes, de l'ordre de quatre ou cinq fois en ce qui concerne le seul argent versé par la mairie de Strasbourg pour les paroisses catholiques par exemple. Et avant les écologistes, ce sont les municipalités de gauche et de droite qui ont distribué l'argent public aux trois religions concordataires.

Cet épisode de feinte indignation de Darmanin est à remettre dans le contexte de l'approche des élections régionales et présidentielles. « Je souhaite que les électeurs du Front national votent pour nous » disait-il en février. Darmanin, et derrière lui Macron, flattent l’électorat réactionnaire.

Alors il faut refuser cette campagne crasseuse contre les musulmans, mais il faut aussi arrêter de verser de l'argent public aux responsables religieux, quelle que soit leur obédience !