Strasbourg

Les soignants ne se contentent pas des promesses

Brève
17/06/2020

5000 manifestants ont marché, mardi, en direction de l’ARS pour réclamer des postes, des lits, de meilleurs salaires et dénoncer le mépris du gouvernement. Il y avait des personnels de santé de Strasbourg, mais aussi de Wissembourg, de Haguenau ou de Molsheim. De nombreuses pancartes et banderoles exprimaient le ras-le-bol face aux conditions de travail, aux bas salaires et à la financiarisation des hôpitaux.

Une partie des manifestants demandaient à Macron de les écouter et de sauver la santé, mais beaucoup ne font plus confiance aux promesses et exprimaient plutôt leur colère. Des soignantes avaient écrit sur leur blouse : « je n’ai pas attrapé le covid, j’ai chopé la rage ».

Beaucoup de jeunes rendaient le cortège dynamique. Dans leur formation au métier de soignant, ils ont pu mesurer l’état de délabrement du système de santé. Mais ils sont aussi en train d’apprendre qu’ils ne peuvent compter que sur leurs luttes pour offrir un autre avenir à la santé publique.

Les dernières brèves