Strasbourg: réfugiés

Mépris et brutalité envers les demandeurs d'asile

Brève
03/12/2018

camp de réfugiés

      L'évacuation du campement des Ducs d'Alsace, le 29 novembre, est la 6ème expulsion de demandeurs d'asile d'Europe de l'est depuis un an à Strasbourg.

     Dans l'attente de connaître leur sort, les réfugiés sont obligés de vivre dans des conditions indignes, entre camp insalubre, expulsion et logements précaires dans des gymnases ou des centres d'accueil.

     L'Etat et les dirigeants de l'Eurométropole disent qu'il n'y a pas assez de logements disponibles. Comme s'il n'y avait pas, en nombre suffisant, d'appartements et de locaux vides dans l'Eurométropole, qui se glorifie d'être une ville phare de l'Europe et des droits de l'Homme!

     Les moyens financiers ne manquent pas quand il s'agit d'organiser des opérations immobilières au bénéfice des grands captalistes du bâtiment comme Bouyghes ou Vinci.