« Collèges morts » dans des quartiers populaires (agglomération strasbourgeoise)

Non à la démolition de l’éducation prioritaire !

Brève
09/06/2021

non aux économies sur l'éducation dans les quartiers populaires!

Des opérations « collège mort » ont eu lieu, mardi 8 juin, dans plusieurs établissements de Schiltigheim, Bischheim et Strasbourg. Ces mouvements de colère des parents et des enseignants voulaient protester contre la diminution des moyens horaires du réseau d’éducation prioritaire.

Dans certains collèges de quartiers populaires, ce volume d’heures en plus permet de créer des postes supplémentaires, de diminuer les effectifs des classes et de mieux s’occuper des élèves en difficulté.

Au lieu de cela, la baisse des moyens horaires va augmenter les heures supplémentaires des enseignants et pénaliser les élèves « décrocheurs ». Cela remet à sa place la propagande du gouvernement qui a voulu faire croire, pendant la crise sanitaire, que sa priorité était de ne pas pénaliser la scolarité des enfants.

Ses priorités sont en fait de verser des milliards aux groupes capitalistes et de faire des économies sur le dos de l’éducation comme sur le dos de tous les services publics.

Les dernières brèves