Travailleurs d'Aptis menacés par Alstom à Hangenbieten

Un requin à la recherche de nouveaux profits

Brève
31/08/2021

Alstom sacrifie les travailleurs pour ses profits

90 travailleurs d’Aptis ont fait grève lundi 30 août pour dénoncer le plan de suppressions d’emplois mis en place par cette filiale d’Alstom. Celui-ci avait créé l’entreprise en 2017 pour profiter du marché des bus électriques.

Mais 4 ans plus tard, les actionnaires estiment sans doute que les profits ne sont pas suffisants, ils veulent donc se débarrasser d’Aptis et sacrifier les 141 salariés, après leur avoir demandé d’accumuler les heures supplémentaires, les samedis et les jours fériés travaillés. C’est d’autant plus révoltant que les licenciements se multiplient sur la région, comme chez Knorr récemment, et qu’il devient de plus en plus difficile de retrouver un emploi.

Les travailleurs ne veulent pas se laisser pousser dehors sans indemnités suffisantes, ni rester à la merci d’un éventuel repreneur qui tarde à se présenter. Alstom a fait un chiffre d’affaire de 3,7 milliards d’euros au premier semestre et il a largement de quoi financer ce qu’ils demandent.

Les dernières brèves