Des candidats de Lutte ouvrière dans toutes les circonscriptions d'Alsace

Communiqué
08/05/2012

Lutte ouvrière aura des candidats dans toutes les circonscriptions du pays pour les élections législatives afin que le courant communiste révolutionnaire soit représenté à l'échelle nationale.

Les travailleurs peuvent se réjouir que le président des riches ait été contraint de partir. Mais le nouveau président n'est pas pour autant le président des pauvres. Sarkozy parti, le grand patronat, les banquiers, les grands groupes industriels et financiers, qui font la pluie et le beau temps, sont toujours en place.

C'est à cette puissance-là que les travailleurs auront à s'opposer s'ils veulent défendre leurs conditions d'existence. L'élection de Hollande à la présidence de la République ne permettra pas aux travailleurs d'économiser une seule lutte. Les candidats de Lutte ouvrière se feront les porte-parole du programme de lutte que Nathalie Arthaud a défendu pendant la présidentielle.

- Face au chômage qui atteint des niveaux record - plus de 130 000 chômeurs en Alsace ! - il faut imposer l'interdiction de toute nouvelle fermeture d'usine, et le maintien de tous les emplois en répartissant le travail entre tous sans baisse de salaire.

- Face à la baisse du niveau de vie, il faut imposer une augmentation générale des salaires, pensions et allocations, avec un Smic à 1 700 euros ainsi que leur indexation sur la hausse des prix.

- Enfin, face au scandale de ces patrons comme ceux de Tresch ou de Schindler qui veulent fermer des usines en prétendant qu'elles ne sont plus, ou pas assez, rentables, il faut imposer la fin du secret des affaires et le contrôle des travailleurs sur les comptes des entreprises. On verrait alors que les licenciements ne sont jamais justifiés.

Telles sont les exigences vitales du monde du travail, que porteront les candidats de Lutte ouvrière qui ne veulent pas laisser à la droite et à l'extrême droite le monopole de l'opposition.

Ce sera le sens du vote pour les candidats de Lutte ouvrière.