GM Strasbourg de nouveau en vente : non à toute nouvelle suppression d'emploi

Communiqué
10/05/2012

Après avoir imposé aux travailleurs de la GM de Strasbourg, sous prétexte de maintenir l'emploi, une baisse de la masse salariale, une aggravation de leurs conditions de travail, la suppression de 7 jours de RTT et le blocage des salaires, la direction de GM veut à nouveau se débarrasser de l'usine de Strasbourg.

Pourtant, elle fait des bénéfices : 100 millions cumulés en 2010-2011. Mais il faut croire que ce n'est pas assez pour GM qui vient de se marier avec PSA.

Il n'est pas question d'accepter que les emplois continuent à être sacrifiés pour que les grandes firmes capitalistes continuent de nager dans des océans de profits. De PSA - qui veut fermer l'usine d'Aulnay - à GM qui veut se débarrasser de celle de Strasbourg, Il faut imposer à ces grands groupes de maintenir les sites industriels et tous les emplois car ils ne sont menacés par rien d'autre que la rapacité sans bornes d'actionnaires qui en veulent toujours plus.