Les travailleurs de Tresch refusent la destruction programmée de leurs emplois

Communiqué
28/03/2012

Depuis le mois de novembre dernier, les salariés de Tresch à Illzach sont mobilisés contre un plan de licenciements qui prévoit la suppression d'une trentaine d'emplois, et la délocalisation de l'embouteillage en Bourgogne.

Leur patron refuse de rendre des comptes sur le bilan financier de l'entreprise et applique son plan de licenciements au mépris du cadre légal. De plus, il les menace de poursuites au tribunal quand ils font grève pour défendre leur emploi alors qu'il a planifié la mort du site d'Illzach qui est viable.

Ces travailleurs ont mille fois raison de se battre pour défendre ce qu'ils ont de plus essentiel : leur travail et leur salaire. Face à des patrons qui ferment des sites de production dans le seul but de gonfler leurs profits, il est urgent d'imposer le maintien de tous les sites industriels, ce qui passe par l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous les bras disponibles, sans baisse de salaire.

Nathalie Arthaud