L'Alsace :  En rase campagne Lutte ouvrière dépose la première liste à Colmar

Article de presse
21/02/2014

Gilles Schaffar. Archives Denis Sollier

Surprise : la première liste à avoir été déposée à la préfecture en vue des prochaines élections municipales à Colmar est celle de... Lutte ouvrière. Elle sera conduite par Gilles Schaffar, un trentenaire colmarien. Ce professeur de français et d'allemand, qui enseigne à Mulhouse, a déjà été candidat aux régionales de 2010 (en 11e position sur la liste du Bas-Rhin) et aux dernières législatives, en 2012, dans la 1re circonscription. Sa suppléante de l'époque, Danièle Arnaud, figure d'ailleurs en 42e position sur la liste.

Si en novembre, le parti trotskiste n'envisageait de constituer des listes qu'à Strasbourg et Mulhouse, il a apparemment revu ses ambitions à la hausse puisqu'il sera également présent à Colmar et Ensisheim. Il s'agit pour Lutte ouvrière de « faire entendre les exigences des travailleurs », de dénoncer « la situation dramatique du monde du travail et les attaques sans précédent du patronat » et de ne « pas laisser à la droite et l'extrême droite le monopole de l'opposition ». Côté programme, il sera notamment question « d'interdire les licenciements et de répartir le travail entre tous », « d'indexer les salaires » sur l'inflation... Les militants de Lutte ouvrière seront présents dans les rues de Colmar le 5 mars pour développer ces thèmes.

Lutte ouvrière avait présenté une liste pour la première fois à Colmar en 2001, conduite par Christian Rousset. En 2008, l'extrême gauche était absente du paysage du scrutin.

C.T

© L'alsace, Vendredi le 21 Février 2014

Droits de reproduction et de diffusion réservés