L'Alsace :  « Faire payer les capitalistes »

Article de presse
23/02/2014

Julien Wostyn (LO). Photo J.-F.F.

Julien Wostyn, tête de liste mulhousienne de Lutte ouvrière (LO), nous a transmis le texte suivant :

« Depuis des années, les salaires n'augmentent pas ou alors tout doucement, tandis que les prix et les impôts payés par les classes populaires augmentent en prenant l'ascenseur. [...] Pour défendre nos conditions d'existence, il faut imposer l'échelle mobile des salaires, c'est-à-dire que les salaires, les pensions de retraite, les minima sociaux soient indexés sur les prix et augmentent automatiquement avec chaque hausse des prix. La priorité du gouvernement, c'est de servir le patronat. Il lui a offert un crédit d'impôt de 20 milliards par an, puis la suppression des cotisations familiales payées par le patronat, nouveau cadeau qui se montera à 35 milliards. Et déjà, il annonce les cadeaux suivants, de nouvelles baisses d'impôts pour les entreprises, qu'il fera également payer par les classes populaires. Pour cela, ils sont prêts à aller chercher jusqu'au dernier euro dans nos poches. C'est la folie du capitalisme, où pendant que la bourgeoisie s'enrichit grâce à la crise, on appauvrit toujours plus ceux qui font tourner la société. Pendant que le gouvernement baisse les impôts des plus riches, il augmente ceux des travailleurs, y compris la TVA, particulièrement injuste puisque le smicard paie le même taux que le milliardaire. »

Conclusion de M. Wostyn : « Ce système fonctionne comme une immense pompe, qui aspire les richesses de la société pour arroser les ultra-riches. Il faudra inverser cela : faire payer les groupes capitalistes et supprimer les impôts payés par les salariés. Ils n'ont qu'un salaire et pas de "revenus" et n'ont donc pas à payer d'impôt sur le revenu ; la TVA, l'impôt le plus injuste, doit purement et simplement être supprimée ! »

© L'alsace, Dimanche le 23 Février 2014

Droits de reproduction et de diffusion réservés