L'Alsace :  Lutte ouvrière en fête avec « des camarades » d'Aulnay

Article de presse
03/06/2013

La section locale de Lutte ouvrière a organisé hier, au Lerchenbergà Mulhouse, sa fête annuelle. Pour l'occasion, deux porte-parole des grévistes de PSA Aulnay étaient venus partager leur expérience.

Un cadre agréable, enfin le soleil : hier, c'était une bonne occasion « pour se retrouver tous ensemble » et parler de la lutte des classes et du problème des travailleurs. En tous les cas, ce 2 juin, c'est la date qu'avait fixée sur son calendrier la section locale du Lutte ouvrière, pour organiser au Lerchenberg à Mulhouse sa traditionnelle fête annuelle.

Une fête ouverte aux militants, mais pas uniquement. « C'est une journée pour tout le monde, que l'on soit sympathisant avec nos idées ou que l'on ai simplement envie de discuter pour que les travailleurs aient leur propre programme, leurs propres revendications, remarque Nathalie Mulot, représentante locale aux côtés de Julien Wostyn. Ce ne sont pas les politiciens qui nous gouvernent, ce sont les grands groupes qui imposent leur volonté. »

Exposition sur le thème du « Marxisme et athéisme », vente de livres, discussions en tout genre, jeux pour enfants mais surtout la possibilité d'échanger avec Jean-Pierre Mercier et Salah Keltoumi, deux représentants syndicaux ouvriers de PSA Aulnay qui ont été très impliqués dans la grève qui s'est achevée il y a une quinzaine de jours.

« Jean-Pierre Mercier est un porte-parole national de cette grève, explique Nathalie Mulot. Et comme Peugeot est une entreprise qui a une aura dans notre secteur, cela s'est fait naturellement. »

Et ils étaient au final plus de 150 personnes à venir écouter l'histoire de cette grève, « décidée et gérée par les grévistes et tous les camarades, où l'étiquette syndicale importait peu. Il n'y a pas qu'à Aulnay où il y a de gros problèmes. Aujourd'hui, personne n'est à l'abri d'un licenciement » conclut Jean-Pierre Mercier. Tout le monde s'est finalement quitté en se disant qu'il fallait « poursuivre le combat. Vive la classe ouvrière».

Salah Keltoumi (à droite avec le micro) aux côtés de Julien Wostyn et de Jean-Pierre Mercier (de droite à gauche), porte-parole national des grévistes de PSA Aulnay.

© L'Alsace, Lundi 3 juin 2013 / Droits de reproduction et de diffusion réservés