Angoulême (Charente)

Le patron licencie, ne paye pas les salaires et ouvre une nouvelle entreprise…

Brève
11/12/2015

Trois chauffeurs-livreurs d’une entreprise de messagerie de Saint-Amant-de-Montmoreau en Charente ont été licenciés sur le champ – l’entreprise doit être placée en liquidation judiciaire ultérieurement. Ils ne peuvent même pas s’inscrire à Pôle emploi.

Ce patron ne leur a pas versé la paye de novembre, ni les heures supplémentaires. Dans le même temps, il ouvre une nouvelle entreprise ! Quand les travailleurs, exaspérés, ont bloqué l’entreprise, il a demandé l’intervention de la police, qui est venue. Quant au président de la chambre de commerce, il dit que, « légalement, sur le principe, personne ne peut interdire à quiconque de créer une entreprise ».

Patron, appuyé par la police et hommes de loi, tous contre les salariés. Oui, la lutte de classe existe, et tôt ou tard, les travailleurs passeront de l’exaspération à la lutte collective.

Les dernières brèves