Cognac (Charente)

Le foyer de jeunes yravailleurs (FJT) va fermer

Brève
19/08/2016

Le maire PS de Cognac, Michel Gourinchas, annonce que le FJT va fermer. Prétexte : le personnel d’encadrement est insuffisant. Il n’est pas question que la communauté de communes de GrandCognac prenne la gestion en charge.

Sept salariés à plein temps seront licenciés. Quant au sort des jeunes travailleurs résidents, le maire dit « qu’il n’a pas de réponses concrètes à apporter, juste quelques pistes – dont quelques placements dans un foyer-résidence 3e âge » !!!

Un « futur projet » (sic) d’un nouveau FJT doit voir le jour en 2018.

Les travailleurs, jeunes et moins jeunes, tous ces politiciens n’en ont que faire !

Marsaud got a gun !

Brève
22/07/2016

Alain Marsaud, l'ex-juge anti-terroriste, qui est allé se faire élire député des français de l'étranger faute d'avoir pu conserver son siège dans la circonscription du Centre Ville de Limoges, vient d'en rajouter encore dans la démagogie sécuritaire suite à l'attentat de Nice.

Reprenant les propos de Trump, il se dit partisan, vu l'impuissance de l'Etat, du droit de "se défendre soi-même", individuellement ou en groupes de citoyens armés qui pourraient "patrouiller", cela s'appelle des "milices" dit-il et cela va soulever des protestations mais "c'est eux ou nous" ! Il est pour autoriser des citoyens à s'armer sous certaines conditions et affirme "à titre personnel, je porte une arme " !

Ses propos sont ceux d'un démagogue irresponsable. Ils sont de nature à inspirer tout ce que la société compte de racistes et de xénophobes réactionnaires prêts à passer à l'acte, avec le risque de montée de violences communautaristes.

Nouvelle Aquitaine

Rien de bien nouveau...sous le soleil des cadeaux au patronat !

Brève
21/07/2016

"La région Nouvelle-Aquitaine distribue des centaines de milliers d'euros au Limousin", titrait cette semaine le quotidien "Le Populaire" en expliquant que cela avait été fait depuis ... Poitiers ! Mais que ce soit depuis Poitiers, Bordeaux ou Limoges, ceux qui se taillent la part du lion ce sont encore une fois les patrons !

L'essentiel va en effet en aides aux entreprises et non des moindres : sous prétexte d'aide à la Cité du Cuir de Saint Junien, quatre cent mille euros sont en réalité offerts à Hermès qui va y implanter des ateliers, qui s'ajoutent aux 2,8 milliards octroyés par les fonds européens.

On le voit, les gagnants ce sont toujours les mêmes !

GHT du Limousin

Groupement Hautement Toxique !

Brève
21/07/2016

135 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) sont mis en place sur tout le pays depuis le premier juillet. L'un des 12 GHT que compte la région Nouvelle Aquitaine regroupe 18 établissements hospitaliers de l'ancienne région Limousin : 6 en haute Vienne, 6 en Creuse et 6 en Corrèze, avec le CHU de Limoges comme tête de file.

Bien entendu, les autorités  hospitalières promettent monts et merveilles aux usagers : soins de meilleures qualité, meilleur suivi, quel que soit leur lieu hospitalisation... L'expérience de toutes les réformes et restructurations passées le démontre : c'est à chaque fois des économies de personnels, des fusions ou suppressions de services avec une baisse des lits.

Cette fois dès la création du GHT la couleur est donnée : il est déjà prévu de "mutualiser", et donc d'y supprimer des emplois, les laboratoires d'analyses et les services d'imageries et de radio. La suppression du service de chirurgie d'Aubusson est dores et déjà programmée. Et..." on ne nous dit pas tout" !

Avec la diminution des soins de proximité, la population du Limousin (comme pour celle de l'ensemble de la Nouvelle Aquitaine) va voir encore son accès aux soins diminué !

La Rochelle (Charente-Maritime)

Une mairie « de gauche » anti-ouvrière

Brève
17/07/2016

Le Conseil municipal de La Rochelle du 11 juillet, derrière le maire J.-F. Fountaine (dissident PS), a approuvé l'augmentation du temps de travail des agents territoriaux, sous les sifflets de ces derniers toujours très mobilisés. À l'initiative de l'adjoint (Verts) aux « mobilités », il a aussi voté une augmentation importante des tarifs des parcmètres, que paieront en particulier tous ceux qui doivent se garer au centre-ville pour venir travailler.

Enfin, il prévoit la mise en vente de la Maison des syndicats, un vaste immeuble ancien situé dans l'hypercentre, ce qui promet une opération immobilière fort lucrative ; et le déménagement forcé des syndicats en périphérie, sur la commune de Lagord. Cet éloignement rendra plus difficile les démarches des travailleurs qui viennent se faire conseiller pour se défendre contre leur patron. Ce n'est certainement pas pour déranger le maire, lui-même patron d'une entreprise nautique de plusieurs centaines de salariés.

Parions que toutes ces attaques mesquines finiront par produire l'effet inverse, en augmentant la colère des travailleurs, et leur conscience que les politiciens de gauche comme de droite sont au service des patrons quand ils n'en sont pas eux-mêmes.