Gironde

Maison de services au public ou cache-misère ?

Brève
07/02/2016

Une Maison de Services au Public a été ouverte à Barsac. Là un postier sera chargé de répondre en premier niveau d’information aux usagers de la CARSAT Aquitaine, la CPAM, le RSI Aquitaine, la MSA, la CAF, Pôle emploi, ErDF, GrDF.  Le gouvernement  veut créer 1000  de ces Maisons de Services au Public avant fin 2016, en prétendant ainsi maintenir le service public dans les zones rurales.

En réalité, c’est de l’esbrouffe pour dissimuler la casse générale des services publics. Rien que dans les caisses de retraite, c’est près de 12% des effectifs qui auront disparu en 8 ans, en 2017. Et La Poste elle-même a supprimé, entre 2010 et 2015, 13% des emplois en 5 ans et fermé des milliers de bureaux de postes. Ce que le malheureux postier chargé de faire tampon à la Maison de Services au Public de Barsac ne pourra certainement pas compenser.

Bordeaux

Manifestation pour les droits des chômeurs et contre le gouvernement à la botte du patronat

Brève
06/02/2016

Pôle emploi ne recevra plus les chômeurs que l'après-midi et sur rendez-vous. Pour s'inscrire et toucher des indemnisations, il faudra le faire sur internet. C'est censé permettre à Pôle emploi de traiter plus de dossiers et plus vite. Mais c'est un cache-misère. Le chômage augmente, les moyens humains et matériels de Pôle emploi ne suivent pas. Et de toute façon le patronat refuse d'embaucher.

 

Alors, on rend les démarches plus difficiles aux chômeurs. Et s'il y a ainsi moins d'inscrits à Pôle emploi, Hollande pourra prétendre qu'il a enfin inversé la courbe du chômage. En même temps, l’assurance chômage va être renégociée de façon à laminer les droits des chômeurs.

 

Pour s’opposer à cette nouvelle attaque de ce gouvernement pro-patronal contre le monde du travail, les salariés de Pôle-Emploi et des associations de chômeurs appellent à se rassembler lundi 8 février à 10h place de la Victoire à Bordeaux.

Lot-et-Garonne

Les petits agriculteurs ne veulent pas mourir en silence

Brève
05/02/2016

Vendredi, 160 agriculteurs ont bloqué les accès de l’autoroute à Agen et Marmande avant de bloquer les entrées des grandes surfaces.

Ils y ont surtout dénoncé les prix des produits imposés par les centrales d’achats comme les marges qu’elles réalisent sur leur dos, leur laissant des revenus de plus en plus faibles et des retraites de misère.

Les petits agriculteurs, comme les travailleurs, ont à faire face au grand capital !
 

Territoriaux de La Rochelle (Charente-Maritime)

Quand Le Point vole au secours du maire

Brève
04/02/2016

Un long article de l'hebdomadaire Le Point du 21 janvier, concentré de haine anti-ouvrière, dénonce les prétendus privilèges des employés territoriaux de La Rochelle, et justifie ainsi les attaques du maire J.-F. Fountaine.

Rien d'étonnant de la part de ce journal réactionnaire. Mais on comprend encore mieux quand on sait que Le Point appartient... à la holding Artémis (François Pinault) qui en juillet 2015 est entrée au capital de Fountaine-Pajot, la société du maire de La Rochelle !

Le maire semble ne plus savoir quoi faire face à la lutte des territoriaux, pour oser employer une aussi grosse ficelle, et laisser ou faire intervenir ses relations de patron privé dans sa gestion municipale !

Sur ce sujet, lire aussi l'article paru dans l'hebdomadaire Lutte ouvrière sous ce lien.

Limoges (Haute Vienne)

Les Sabreurs !

Brève
02/02/2016

La municipalité de Limoges a décidé de fermer trois écoles primaires : l’Abessaille, le Présidial et Bellegarde. Les élèves seraient répartis dans les autres écoles. Du coup des classes déjà bien remplies-comme à Landouge où doivent être envoyés les enfants de Bellegarde- risquent d'être surchargées !

Les parents d'élèves entendent bien faire revoir sa copie au maire et ils ont manifesté à plusieurs reprises devant la mairie ou sur les carrefours.

La baisse des dotations aux collectivités est réelle, mais c’est toujours les mêmes qui paient : activités extra-scolaires payantes, piscine de Beaubreuil fermée l’été, hausse des prix dans les CCSM, baisse du financement de la BFM, des associations, etc.

Ras le bol de ces économies sur le dos de la population !