Limousin

Les députés socialistes prêts à voter une mesure d'extrême-droite

Brève
28/12/2015

La presse locale prétend que le PS Limousin serait "divisé" par la décision de François Hollande de maintenir son projet de loi sur la déchéance nationale. En réalité, l'affaire fait à peine des "vaguelettes" !

Le député maire de Saint Yrieix, inconditionnel de Manuel Valls et déjà épinglé pour des déclarations islamophobes et racistes, a annoncé sans surprise qu'il la voterait : "Il faut dire aux socialistes qu'on n'est pas dans un monde de bisounours". Certes, la lutte pour les postes est de plus en plus dure !

Comme à son habitude, Michel Vergnier le député maire de Guéret a fait semblant de grogner : " c'est une mesure inapplicable" mais qu'il souhaite quand même voter sauf... si elle porte atteinte aux libertés publiques ! Plus jésuite, tu meurs !

Que cette mesure vienne des poubelles de l'extrême-droite et qu'elle ait pour conséquence de faire une différence entre les français de "souche" et ceux qui ont des parents nés à l'étranger, qu'elle exacerbe un peu plus la xénophobie et le racisme, ce n'est pas le problème de ces politiciens : les moindres de leurs paroles leur sont dictées par l'impact que cela pourrait avoir sur leur avenir électoral !

Limousin

Chômage en hausse : le patronat continue sa guerre de classe

Brève
25/12/2015

Dans les trois départements du Limousin, en un mois (fin octobre à fin novembre), le nombre de chômeurs de catégorie A, sans emploi du tout a augmenté de 1,6%. L' augmentation est de 2,5% en Corrèze, ce qui n'étonne guère vu le nombre de plan de licenciements dans les entreprises de ce département. Il est également en augmentation, si l'on considère toutes les catégories.

Au plan national, les médias claironnent une baisse microscopique de la catégorie A, mais avec une augmentation des autres catégories et un nombre total de chômeurs de 5 millions et demi, il n'y a pas de quoi pavoiser !

Le chômage de masse signifie le basculement dans la misère et l'exclusion d'un nombre toujours croissant d'individus et un recul des conditions de vie de l'ensemble de la classe travailleuse.

Demander à ce gouvernement ou à un autre de s'y attaquer, ce serait demander du lait à un bouc. Les travailleurs n'ont d'autres choix que reprendre l'offensive dans la guerre impitoyable que leur mène le grand patronat et imposer l'interdiction des licenciements et l'embauche massive de tous les sans emploi en répartissant le travail entre tous les bras disponibles !

Travail du dimanche à La Poste

La Poste tombe sur un os

Brève
21/12/2015

La Poste cherche à faire distribuer les colis le dimanche matin. Pour préparer le terrain, elle a organisé une "expérimentation" dans 7 centres dont celui de Bordeaux en prétendant, plus hypocrite tu meurs, que ce n’est qu’une expérimentation, au volontariat, et qu’elle n’a pas de plan prévu pour imposer cela à tous.

La Poste se moque bien sûr des postiers. La remise en cause des acquis des travailleurs commence toujours par une expérimentation. Puis cela se généralise et les volontaires deviennent désignés.

Dimanche dernier, la sortie du centre de Bruges près de Bordeaux a été perturbée par des manifestants et l’expérimentation a tourné court : très peu de colis ont été distribués, ce que les médias et La Poste ont bien sûr "oublié" de souligner. Voilà le seul acquis positif de cette expérimentation : rien de tel que la mobilisation pour faire échec aux attaques de la direction.

Alors encore une fois, non au travail du dimanche !

Brive la Gaillarde (Corrèze)

Les travailleurs de l'agglo ne lâchent pas !

Brève
20/12/2015

Pour la 2ème fois depuis début décembre, vendredi 18, les salariés de la mairie de Brive, de l'agglo et du CCAS ont manifesté contre les attaques programmées par le Maire LR. A l'appel de la CGT et FO (UNSA, syndicat majoritaire s'est retiré) ils se sont retrouvés à plusieurs centaines des différents services, petite enfance, nettoiement, cantines... devant la sous-préfecture avant de se rendre en manifestation devant la Mairie.

Une rencontre entre les syndicats et le maire mardi 15 décembre n'a rien réglé : le maire semble dire qu'il ne supprimera plus les congés ancienneté, ni les 3 jours de congés libre… mais il veut faire travailler tous les salariés 1 heure de plus par semaine… Ce qui revient au même : travailler gratuitement plusieurs jours dans l'année. Pour les primes le Maire maintient sa position « calcul au mérite » en affirmant que cela ne fera baisser aucun salaire. Les salariés refusent ce système de salaires à la carte.

Déterminés les manifestants ont essayé de rentrer dans la Mairie, mais un barrage des forces de l'ordre les en a empêchés. Mauvaise idée ! Les slogans, les trompettes, les sifflets ont redoublé, à tel point que quelques fenêtres ouvertes se sont rapidement fermées, pour ne pas déranger les oreilles de ces Messieurs Dames. Une délégation syndicale a été reçue. Un prochain rendez-vous aura lieu après les fêtes. Les manifestants préviennent « ils font ici comme à Suresne ou à la Rochelle, mais on ne se laissera pas faire » !

Plate-forme distribution courrier (La Poste), Charente-Maritime

Grève spontanée et massive des facteurs

Brève
11/12/2015

Alors qu'un préavis de grève était déposé pour les 11 et 12 décembre, les facteurs de la Rochelle et Royan se sont mis en grève sans même attendre le préavis, dès le 10, contre la restructuration qui supprimerait entre autres 10 tournées de facteurs à La Rochelle.

La direction ne sachant plus quoi faire pour empêcher ce mouvement spontané qui entraîne 90 % des facteurs de La Rochelle a eu recours aux réquisitions pour la distribution des plis électoraux, sans entamer le moral des grévistes bien décidés à lui faire ravaler ses attaques.