La Nouvelle République (Niort – Deux-Sèvres) :  Lutte Ouvrière profite de la présidentielle

Article de presse
26/10/2016

Hier rue Ernest-Pérochon à Niort, le porte-parole Antoine Colin et sa camarade sont interpellés par un passant sur le thème des travailleurs étrangers.

Le parti politique Lutte Ouvrière démarre la campagne des présidentielles. C'est Nathalie Arthaud qui portera les couleurs de ceux qui comme Antoine Colin, l'un des porte-parole, enseignant en histoire des sciences à La Rochelle, présent hier en centre-ville de Niort, font toujours la distinction entre Trotski et Staline. Et qui souhaitent réhabiliter un Karl Marx, qui selon eux, a été mal interprété.

Au contact du public, la plupart des messages passés ont été très directs et concrets. « Vous possédez tous et collectivement le pouvoir de stopper le capitalisme et ses injustices. Nous savons que Nathalie Arthaud ne sera pas élue présidente de la République mais c'est l'occasion pour nous de dénoncer. L'entreprise Peugeot PSA par exemple qui, en même temps qu'elle annonce des profits records affirme vouloir supprimer 2.133 emplois. Il faut interdire les licenciements. Un bulletin pour Nathalie Arthaud permettra au moins de se faire entendre ». Et le porte-parole d'enfoncer le clou : « Les travailleurs d'une banque possèdent le pouvoir d'arrêter la circulation de l'argent sale. Notre pouvoir est collectif. Cette présidentielle est pour nous l'occasion de mener un combat d'idées. »