La Nouvelle République (Châtellerault – Vienne) :  N. Arthaud (LO) : « Je suis la seule à défendre les intérêts des travailleurs »

Article de presse
12/10/2016

Nathalie Arthaud, candidate Lutte ouvrière à la présidentielle 2017.

Vous êtes à Châtellerault (hier). Pourquoi ?

« Je viens rencontrer l'équipe militante et j'animerai en février une réunion publique dans la Vienne pour la présidentielle. »

Quel est le sens de votre candidature ?

« Nous voulons permettre aux travailleurs, ouvriers, chômeurs de se faire entendre dans cette élection. Si on laisse faire les Sarkozy, Juppé, Le Pen, Hollande…, il y aura une campagne démagogique centrée sur le terrorisme et destinée à faire diversion par rapport aux problèmes vitaux du monde du travail. Ils saturent l'espace médiatique avec des discussions sur les fichés S, l'identité… pour ne pas parler des salaires, des fermetures d'usines, du chômage… »

Pourquoi il faut voter pour vous ?

« Les élections ne permettent pas aux ouvriers d'améliorer leur condition. Les travailleurs ne sont pas dupes. Même le vote pour moi n'y suffirait pas. Seules, leurs luttes collectives pourront sauver leur sort. »

Quelle sera la tonalité de votre campagne ?

« On va mener une campagne militante. On appelle à un vote de lutte des classes, de conscience et de combativité ouvrière. Je suis la seule qui veut faire entendre les intérêts des exploités à l'opposé des intérêts patronaux. »

Un mot sur Mélenchon ?

« Il se pose en sauveur suprême. »

Sarkozy ?

« Ennemi des travailleurs. »

Juppé ?

« Ennemi des travailleurs. »

Le Pen ?

« Ennemie des travailleurs. »

Fillon ?

« Ennemi des travailleurs. »

Hollande ?

« Ennemi des travailleurs. Tous des serviteurs de la bourgeoisie. »

Recueilli par Denys Frétier