Immeuble du Conseil départemental à Bordeaux

Le mépris

Brève
03/12/2019

Sud-Ouest s’en est fait l’écho, le bâtiment réhabilité il y a trois ans pour accueillir 500 personnes est raté. Dès son ouverture, les pompiers ont dû secourir des employés qui « tournaient de l’œil ». Depuis, les malaises n’ont pas cessé et tous ceux qui le pouvaient ont demandé à travailler ailleurs. La raison de ces malaises tient en un taux de benzène supérieur à la normale, fruit d'une ventilation et d'une climatisation insuffisantes... 14 millions d'euros ont été dépensés dans ce bâtiment qui rend malade.

L’architecte, les responsables qui lui ont signé un chèque, s’exonèrent de toute responsabilité. Ils ont leur explication : « les agents ont vu leur petit train-train bousculé et surtout ils ont dû montrer plus de présence, l’architecture ayant supprimé toutes les cachettes ».

C'est pour ça, selon eux, que les agents déserteraient cet immeuble. Ces planqués accusent les agents d’être des fainéants. C’est la cachette de leur petit train-train qu’il faudrait bousculer.

Les dernières brèves