Aquitaine

Nouvelle vague de Covid : l’État n’a rien prévu

Brève
22/04/2021

Hôpital de Libourne

La Nouvelle-Aquitaine est moins affectée par l’actuelle vague de Covid que d’autres régions. Néanmoins, de nombreux soignants, en particulier ceux travaillant aux urgences et en réanimation, expriment une usure devant la prolongation de la situation. Tous constatent que depuis un an, comme l’exprimait une infirmière de l’hôpital de Libourne dans le journal Sud-Ouest du 22 avril, « alors qu’on savait qu’une deuxième vague arriverait, il n’y a pas eu de préparation, pas de grande formation de nouvelles personnes à la réanimation ».

Et c’est une généralité : depuis un an, malgré le Covid, l’État n’a pas voulu prendre la peine de former massivement les personnels soignants qui manquent dans tout le système de santé. A cela, une raison : malgré la pandémie, l’État, au service des capitalistes, continue à considérer la santé comme une charge, et se refuse à y mettre les moyens nécessaires.

Les dernières brèves