Législatives dans les Landes : Pascal Castéra, candidat et ouvrier

Article de presse
06/06/2017

Pascal Castéra veut porter la parole des électeurs sur la deuxième circonscription.

Originaire du Sud-Ouest, mais travaillant régulièrement sur Paris, Pascal Castéra était déjà candidat aux élections législatives de 2012 (0,45 %), de 2007 (0,64 %) et 2002 (0,80 %) sur la deuxième circonscription des Landes, déjà sous les couleurs de Lutte Ouvrière.

« Je suis un communiste, ouvrier et je me présente pour que les électeurs de Nathalie Arthaud puissent faire entendre leur voix, dans ces élections législatives. J’ai 56 ans, je ne suis pas marié et je représente les ouvriers qui ont tout à perdre dans cette élection. Je pense qu’il faut transformer cette société et que le nouveau gouvernement va écraser les travailleurs. »

Un réseau

Électricien dans une PME, Pascal Castéra est issu d’une famille d’ouvriers. Son père travaillait à Castets, dans le bois, dans une petite usine familiale aujourd’hui disparue.

« Ce sont des gens qui ont passé leur vie au travail, et moi, je me suis engagé depuis une trentaine d’années. En arrivant à Paris, j’ai rencontré beaucoup de camarades de Lutte Ouvrière. Ça m’a permis de créer un réseau et de côtoyer des gens d’horizons très différents. »

Que pense-t-il des autres candidats de gauche ? « Ces gens-là se disent communistes, mais ils ne représentent pas vraiment le camp des travailleurs. Pour défendre les ouvriers, il ne suffit pas de mettre un bulletin dans l’urne tous les cinq ans, il faut être de toutes les luttes, être dans la rue et soutenir ses camarades. »

Publié le 06/06/2017 à 9h38 par Arnauld Bernard.