Sud Ouest - Agen :  « La défense des travailleurs »

Article de presse
05/04/2012

« Si les élections ne changent rien, elles doivent permettre aux travailleurs de mieux s'exprimer », assurent Fanny Quandalle et Guillaume Perchet. Les deux porte-parole respectivement de Lot-et-Garonne et d'Aquitaine, de Nathalie Arthaud, rappellent « qu'elle est la seule candidate communiste à la présidentielle. »

« Demain, quel que soit le gouvernement, on ne fera pas l'économie de lutte sociale. Nous menons une campagne de lutte avec trois objectifs pour les travailleurs, poursuivent-ils. L'interdiction de licenciements : il faut mettre un garrot à cette hémorragie. Il faut instaurer la répartition du travail entre tous. Il est anormal que des gens crèvent de faim pendant que d'autres se voient imposer des cadences infernales. Il y a aussi l'échelle mobile des salaires. Nous sommes favorables à un salaire minimum de 1 700 euros mais indexé sur les prix. Car l'inflation est une autre manière de faire payer les dérives de la crise aux travailleurs. » Ils demandent aussi que soit « levé le secret des affaires. Nous voulons un contrôle effectif de l'argent dans les entreprises. »

© Sud Ouest, le 4 avril 2012