Solvay - Site de Saint-Fons Chimie (Rhône)

Licenciement abusif : Solvay condamné

Brève
20/12/2015

            Un travailleur du site Solvay de Saint-Fons Chimie avait été licencié pour faute lourde à partir de mensonges de la direction qui l'accusait sans preuves d'actes de sabotage. Comme dans bien des entreprises, il s'agissait de mettre au pas les travailleurs en faisant un exemple, en montrant qu'un licenciement peut tomber quand le patron le décide.

            Ce salarié vient de gagner son procès aux Prud'hommes, le jugement a reconnu que le licenciement n'était pas justifié. Une claque pour la direction, car ses méthodes de voyou sont ainsi clairement condamnées.

            Pour autant, même lorsque la justice décide qu'un licenciement est abusif, rien n'oblige le patron à réintégrer le travailleur. Alors qu'il subit depuis près de deux ans l'injustice d'être privé de salaire, ce serait pourtant la moindre des choses.

Région Auvergne/Rhône-Alpes

La démagogie anti-ouvrière de Wauquiez

Brève
17/12/2015

     Les élections sont passées, mais Wauquiez, bombardé n°2 des Républicains, continue de faire entendre une démagogie que le FN ne renierait pas. Il a déclaré, lors d'une interview, qu'il « n'y avait plus assez de différence entre l'assistanat et le travail ». Pas question pour Wauquiez de conclure qu'il faut augmenter les salaires. Non, comme les autres politiciens au service de la bourgeoisie il ose prétendre que les victimes des licenciements coûtent trop cher.

     Pourtant, il est un assistanat que Wauquiez compte développer, en tant que nouveau président de la région Auvergne/Rhône-Alpes. C'est celui dont bénéficient les entreprises grandes et petites au travers des subventions publiques. Avec Wauquiez comme avec Queyranne, les actionnaires seront choyés.

TER Clermont-Ferrand - Lyon

Fausse bonne nouvelle

Brève
15/12/2015

Depuis le 13 décembre, le TER reliant Clermont-Ferrand à Lyon compte chaque matin une liaison directe avec La Part-Dieu et Perrache. Il gagne presqu'une vingtaine de minutes sur les autres horaires de la ligne. Mais partant 39 minutes plus tard que le premier TER indirect, il arrive 20 minutes après.

Quant au retour direct le soir, ce n'est pas pour tout de suite, il faudra attendre juillet 2016 !

Avec un trajet de 136 km qui, même en ligne directe, dure plus longtemps que celui en voiture, il n'y a vraiment pas de quoi nous faire aimer le train qui reste cher et souffre de sous-investissement.

Lyon - Hôpital de la Croix-Rousse

À la recherche de « clients à chouchouter »

Brève
14/12/2015

     La direction des Hospices Civils de Lyon vient de mettre en place un service de conciergerie géré par une entreprise privée, Happytal. Celle-ci offre aux malades, qui ont les moyens de se payer une chambre seule (74 € par jour), toute une série de prestations payantes, allant des soins esthétiques à la livraison de « repas plaisir » et autres douceurs, en passant par la garde ou la visite à domicile de leur animal de compagnie. Les HCL espèrent par là attirer une clientèle au portefeuille bien garni.

     Ainsi l’égalité d’accueil entre les patients est remise en cause. De plus, les places pour les autres patients risquent de se réduire au profit de ces « clients » plus attractifs pour les finances de l’hôpital. C‘est la loi du marché capitaliste appliquée à la santé : vendre des prestations à ceux qui peuvent les payer.

Lire l'article du journal

 

Groupe Solvay

L'unité nationale utilisée par les capitalistes

Brève
28/11/2015

            Dans le groupe de chimie Solvay, il y a eu deux journées de grève dans le cadre des négociations salariales. Faisant feu de tout bois, pour attaquer les travailleurs qui se mobilisent, le DRH a affirmé qu'il ne comprenait pas qu'on soit en grève avec ce qui vient de se passer sur Paris.

            Les bourgeois et leurs serviteurs politiques utilisent l'émotion des attentats de Paris : derrière l'unité nationale, ils veulent bâillonner les travailleurs qui se défendent. Il n'y aucune raison d'accepter leur chantage.