Centre hospitalier Sainte Marie (Clermont-Ferrand)

Les salariés ne partagent pas les mêmes valeurs que la direction

Brève
30/01/2020

L'association Sainte Marie, qui gère 5 hôpitaux psychiatriques, est elle-aussi soumise aux diktats de l'ARS pour faire des économies. Le directeur, centralien ex-directeur des magasins Game-vert, se charge d'appliquer cette politique. L'association a obtenu des allègements de charges sur les salaires inférieurs à 2,5 fois le smic : soit 3 600 salariés sur les 5 000 que compte les 5 établissements. Cela représente des millions d'euros. Face aux demandes des syndicats d'augmentation de salaire et d'embauches, la direction n'a proposé qu'une mini prime d'assiduité soumise à des conditions inacceptables.

Suite au boycott des réunions officielles par les syndicats, après un premier rassemblement où une pétition a été signée, ce sont 100 d'entre nous qui nous sommes retrouvés jeudi 30 janvier, à accueillir le directeur venus transmettre ces vœux et manger de la galette.

C’est avec beaucoup d'ambiance que face aux valeurs dont la direction se targue, nous avons opposé les nôtres : augmentation de salaire, embauche et non à la prime d'assiduité. La suite se prépare....

Education nationale – Montbrison (Loire)

Levée immédiate des poursuites contre les 13 enseignants !

Brève
30/01/2020

     Lundi 21 janvier, pour protester contre la réforme du lycée et l'impréparation totale des nouvelles épreuves du bac – dites "E3C" – des enseignants du lycée Beauregard de Montbrison ont retenu symboliquement, quelques heures, des copies. La proviseure, sous la pression du rectorat, a alors porté plainte contre 13 d'entre eux. Face à cette attaque, plusieurs lycées de la Loire ont organisé des actions – grèves, rassemblements, prises de parole.

     Pour faire toujours plus d'économies, le gouvernement a fait passer une réforme qui dégrade les conditions de travail des enseignants et les conditions d'étude des élèves. Le nouveau système va encore renforcer les inégalités sociales dans l’Education, qui étaient déjà bien présentes dans le système précédent. Et lorsque la contestation s'organise, y compris par des actions symboliques, il envoie ses policiers et ses juges.

     Les poursuites contre les 13 enseignants de Montbrison doivent être immédiatement arrêtées !

Trelleborg (Clermont-Ferrand)

Grève pour les salaires

Brève
29/01/2020

Grévistes devant l'entrée de l'usine

A l’issue des deux premières réunions annuelles "NAO" sur les salaires 2020, la direction de l’usine annonçait une augmentation inférieure à celle de 2019, avec seulement 1% d’augmentation générale pour les ouvriers.

Inacceptable pour la grande majorité. Ils ont décidé en assemblée générale de se mettre en grève à partir du lundi 27 janvier, jour de la 3ème et dernière réunion, pour exiger 5% d’augmentation générale pour tous. A l’issue de cette réunion, rien n’a changé pour eux.

Depuis ce lundi, les ateliers sont donc à l’arrêt, la grève étant suivie par près de 95% des ouvriers en CDI.

Une partie du personnel technicien, administratif et maîtrise a tenu à leur apporter son soutien en versant ce mardi à la caisse de grève.

Les grévistes sont décidés à maintenir leur mobilisation jusqu’à satisfaction de leur revendication.

Chômage

Une hirondelle ne fait pas le printemps du plein emploi

Brève
28/01/2020

Sur un an, dans la Région, le nombre de chômeurs semble avoir baissé autour d’une moyenne de 630 000, là où il tournait depuis deux ans autour de 640 000. Une fois de plus, la presse se précipite pour annoncer une baisse du nombre des chômeurs, bien que, depuis des mois, il n’y a que des variations minimes en plus ou en moins. Le chômage est loin d’être jugulé dans le pays et la Région : il est toujours massif et imposant, d’autant que patronat et Etat continuent à supprimer des emplois.

Le travail ne manque pas : ce sont les embauches qui font défaut. Aux travailleurs de forcer ces embauches en exigeant l'interdiction des licenciements et le partage du travail entre tous, sans diminution des salaires.

Grenoble (Isère)

Solidarité avec le CIIP !

Brève
26/01/2020

Le CIIP (Centre d’Information Inter-peuples), est une association bien connue qui existe depuis 40 ans dans l’agglomération grenobloise. Elle promeut notamment la solidarité entre les peuples, l’anti-impérialisme, la lutte contre le racisme et gère un centre de documentation sur ces questions.

Elle est menacée de faillite en raison de l’acharnement d’un fournisseur de photocopieuses pratiquant des tarifs exorbitants et qui réclame une dette qu’elle ne peut pas assumer !

Les responsables de cette association, sont des militants infatigables dénonçant toutes les formes d’oppression dans le monde, toutes les dictatures, dépensant des trésors d’énergie pour combattre ici tous les traitements indignes réservés aux sans-papiers. Aujourd’hui, ils dénoncent ces requins de la photocopie qui veulent les acculer à la ruine !

Pas question pour eux d’abandonner leur combat ! Lutte Ouvrière s’associe pleinement à tous ceux qui se mobilisent pour que continue de vivre le CIIP !