Le capitalisme aggrave le cancer

Brève
20/12/2022

Le cancer est nettement la première cause de décès prématurés en Auvergne comme dans le reste du pays.

En 2020, en Auvergne, un rapport révèle une baisse de l’espérance de vie : de 1,3 ans pour les hommes ; de 1 an pour les femmes. Cette diminution est particulièrement marquée dans l’Allier avec 2 ans de baisse pour les hommes.

Pourtant, avec les connaissances actuelles, 40 % des cancers pourraient être évités. Seulement, cette aggravation est liée à la hausse de la pauvreté : conditions de vie défavorables, retards des diagnostics, déserts médicaux. Autant de maux liés à notre système économique.

Pour soigner le cancer, il faut renverser le capitalisme.

Vaulx-en-Velin - Rhône

Un drame prévisible

Brève
19/12/2022

rassemblement devant l'Hotel de Ville de Vaulx

L'immeuble du Mas du Taureau dans lequel un terrible incendie s’est déclaré dans la nuit du 16 au 17 décembre, était classé parmi les « copropriétés dégradées » en attente de réhabilitation. Le hall d’entrée était occupé par des dealers. Comme l'a formulé le frère d'une victime : "ce drame était prévisible".

Dix personnes sont décédées, dont quatre enfants. Sans le courage des secours et des habitants du quartier, ce bilan aurait pu être encore plus lourd.

Le jour même, la population de Vaulx-en-Velin a initié un mouvement de solidarité pour venir en aide aux rescapés de l’immeuble en rassemblant denrées alimentaires, vêtements chauds, couches ou jouets. Et en fin de semaine, une cagnotte en ligne avait déjà recueilli plus de 85 000 euros.

En organisant elle-même l’aide aux victimes, la population vaudaise s'est montrée bien plus responsable que les nombreux élus qui sont venus défiler devant les caméras. Depuis le temps que les habitants de ce quartier populaire, comme d'autres cités délabrées, dénoncent les conséquences de la misère et du chômage, à commencer par l’insalubrité des logements et les trafics de drogue, ils n'avaient jamais vu autant de costumes-cravates.

Quelques jours après l'incendie, le temps du recueillement a commencé à laisser la place à la colère, des habitants demandant "des actes !".

Inégalité sociales

Elles ne disparaîtront pas avec l’éducation

Brève
15/12/2022

Ecole maternelle d’Ennezat (Wikimedia Commons)

Les statistiques de l’Education nationale publiées récemment montrent que les inégalités sociales se retrouvent dès l’école. Non seulement, l’école ne corrige pas ces inégalités, mais au contraire, elle les amplifie : les pauvres avec les pauvres, les riches avec les riches.

Ainsi, par exemple, dans le Puy-de-Dôme, on ne trouve aucune école privée dans les 10 % des écoles fréquentées par les plus pauvres. Par contre, ces écoles privées sont surreprésentées dans les 10 % fréquentées par les plus riches. Et on retrouve ces différences dans les collèges.

Les inégalités scolaires et sociales ne disparaîtront que lorsqu’on abolira la société capitaliste.

Caterpillar - Grenoble / Echirolles

Un tramway nommé désir…de profits

Brève
12/12/2022

"Caterpillar recrute”, un message auquel ne peuvent échapper les travailleurs des deux usines, de Grenoble et d'Echirolles. L'entreprise n'a pas lésiné sur les moyens coûteux : immenses banderoles le long des rues, messages radios, vidéo aux pompes à essence, prime incitative aux personnels pour trouver des volontaires, et même un tramway complet aux couleurs de l'entreprise qui sillonne l'agglomération.

Comme bien des patrons, la direction pleure sur le manque de main-d'œuvre. Mais dans sa pub racoleuse, elle oublie de mentionner le salaire d'embauche proche du SMIC, et un CDD à rallonge dans l'espoir de décrocher un jour un CDI. Ce qui fait que bien des nouveaux recrutés ne restent pas longtemps.

Comme dit le proverbe “on n’attrape pas des mouches avec du vinaigre" !

BAYER - Villefranche sur Saône (Rhône)

La force des travailleurs, c’est la grève

Brève
09/12/2022

Lors des négociations annuelles sur les salaires dans le groupe Bayer, la direction proposait une augmentation de seulement 4 %, en dessous de l'inflation, avec un minimum de 80€, exprimant son mépris face aux besoins réels des travailleurs. En même temps, le groupe Bayer annonce presque 2,2 milliards de bénéfices au dernier trimestre 2022. À l’appel de la CGT, il y a eu plusieurs jours de grève dans le groupe, suite à laquelle la direction a finalement lâché une augmentation générale de 120€ ainsi qu'une prime de 1200€.

Sur le site de Villefranche, qui emploie 300 travailleurs, une cinquantaine de salariés, essentiellement de la production, ont fait grève à partir du 23 novembre pour mettre la pression sur la direction. Pour certains, c'était leur première grève et des liens se sont tissés entre syndiqués ou non syndiqués, entre postés ou en journée. Certains disaient après ce mouvement : « en janvier, au moment des grosses commandes, on remet ça car le compte n'y est pas ! »