Lyon

AESH en colère

Brève
03/06/2021

Les AESH rassemblés devant le Rectorat de Lyon le 3 juin 2021

     « Situation précaire, salaires de misère = AESH en colère ». Voilà qui résume le sentiment des 300 travailleurs de l'éducation, rassemblés devant le rectorat de Lyon ce jeudi 3 juin, qui était une journée nationale d’action des AESH. Les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH), travaillent dans les écoles, les collèges ou les lycées. Ils ont des contrats à temps partiels, les moins mal lotis doivent s'en sortir avec 825 € par mois. Depuis la rentrée 2020, ils peuvent être envoyés sur plusieurs établissements. Il leur arrive de suivre 7 ou 8 élèves handicapés.

     Les gouvernements passés ont tous décrété le handicap « cause nationale ». On voit ce que valent leurs discours : ils abreuvent les grandes entreprises de subventions et n'ont que mépris pour les AESH et les élèves. D'autres manifestations seront nécessaires, les conditions de travail des AESH doivent changer, parents et personnels sont tous concernés.

Les dernières brèves