Hôpital du Vinatier (Bron)

Assez des fermetures pour engraisser les banques !

Brève
11/02/2020

     Pour rembourser la dette, contractée lors d'une rénovation récente, l’hôpital psychiatrique du Vinatier à Bron, envisage de fermer 4 unités, dont 3 de longues évolutions, un foyer et un Centre Médico-Psychologique consacré à la pédopsychiatrie. Une centaine de lits et plus de 100 postes sont menacés.

     Mardi 4 février, lors de la Commission Médicale de l'établissement, 150 agents en colère ont apostrophé le directeur et les médecins qui accompagnent ce projet de fermeture. Les agents étaient

contents d'être aussi nombreux à réagir, mais conscients aussi que cela ne suffira pas. Un nouveau rendez-vous est fixé la semaine du 10 février pour une action au Conseil de Surveillance.

     Les agents sont particulièrement inquiets pour le sort des patients soignés dans ces quatre unités de longues évolutions. Ce sont des malades vulnérables et dont le « placement » se fait sur un temps long. La direction veut pourtant fermer dans l'année, sans tenir compte que certains patients sont là depuis plus de 10 ans. Si ces patients retournent chez eux, leurs familles risquent de vivre des situations dramatiques. L'argent doit servir aux malades, pas à assurer des revenus aux banques.

 

Les dernières brèves