Renault Trucks (groupe Volvo) – Vénissieux – Saint-Priest

Coup de colère sur les salaires

Brève
15/01/2020

Rencontre avec des cheminots devant l'usine Ponts en grève

     A Renault Trucks, l’annonce par la direction d’une augmentation de 1% seulement a suscité la colère. Mardi 14 janvier, des débrayages ont eu lieu à l’usine de Vénissieux. Et à l’usine Ponts-essieux de Saint-Priest, une majorité d’ouvriers se sont mis en grève : ils revendiquent une augmentation de 100 €.

     La grève a continué mercredi à l’usine Ponts, toujours très suivie, surtout en équipe d’après-midi. Et à Vénissieux, plus de 100 travailleurs, qui avaient débrayé, ont envahi la réunion de négociations.

     A l’usine, tout le monde sait que le PDG de Volvo a eu une augmentation de plus de 10% et que les actionnaires ont été très bien servis. Aussi, ce n’est pas l’infime concession de la direction, de passer de 1 à 1,2% qui risque d’éteindre la colère !

Les dernières brèves