Lyon

Darmanin préfère la répression à la régularisation

Brève
01/08/2022

     Suite à l’agression de trois policiers dans le quartier de La Guillotière il y a une dizaine de jours, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’y est rendu samedi 30 juillet.

     En plus de promesses de plus de policiers, CRS, caméras de surveillance… il est allé inaugurer le nouveau centre de rétention administrative près de l’aéroport Saint-Exupéry, où sont enfermés les migrants avant leur expulsion. L’ancien est en travaux et, quand il rouvrira, le nombre de places sera doublé, avec 280 places.

     Darmanin a profité de l’occasion pour stigmatiser les étrangers en situation irrégulière, soulignant quand même au passage que le BTP et l’agriculture ne pourraient pas fonctionner sans eux. Mais au lieu de faciliter l’accueil et les régularisations des migrants, qui leur permettraient de pouvoir travailler légalement et avec un salaire correct, tout ce qu’il envisage, c’est de nouvelles lois pour faciliter les expulsions.

     La promesse d’une répression accrue contre ceux qui ont risqué leur vie pour fuir les guerres et la misère et se retrouvent ensuite à la rue et sans ressources, voilà qui va plaire aux partisans de Le Pen et Zemmour !

Les dernières brèves