Puy-de-Dôme

Des classes toujours plus surchargées

Brève
06/02/2019

Dans les écoles primaires du Puy-de-Dôme, les autorités académiques avaient annoncé, le 28 janvier dernier, 21 fermetures de classe à la rentrée scolaire 2019, suscitant le rejet unanime des syndicats d'enseignants et la colère des parents.

Les parents d'élèves se sont mobilisés, ont signé des pétitions et ont manifesté contre les fermetures de classe annoncées, comme à Malauzat, aux Martres-sur-Morge, à Volvic, aux Ancizes, à Chappes, à Saint-Ours-les-Roches, à Combronde, à Saint-Georges-de-Mons, ou encore à Paslières-Noalhat.

Dans les collèges du secondaire, l'Inspection académique voudrait fermer 23 classes contre 6 ouvertures, alors qu'il y aura 200 élèves de plus l'an prochain dans le Puy-de-Dôme, faisant monter la moyenne par classe à trente élèves ! Des enseignants des collèges de Vic-le-Comte, Clermont-Ferrand et Ceyrat, notamment, sont venus protester et manifester devant l'Inspection académique. Au collège de Ceyrat, 21 des 28 enseignants étaient en grève le 29 janvier contre la suppression de trois postes d'enseignants.

Parents et personnels de l’Education ont raison de refuser toutes les fermetures de classe.