Fret SNCF – Ouest lyonnais

Du discours à la réalité

Brève
03/09/2020

Un train de fret à la sortie de la gare de l'Arbresle

     Macron et le gouvernement affirment que le transport ferroviaire et le fret font partie des priorités de leur « plan de relance » mais concrètement, il n’y a rien. La ligne Sain Bel – Courzieu, qui achemine le granulat d’une carrière Lafarge, doit ainsi fermer, jetant 9 000 poids lourds par an sur la route. Cette décision serait liée au fait que les travaux de rénovation nécessaires ne sont prévus que pour 2024, trop tard pour le capitaliste qui exploite la carrière.

     Pourtant, il y a des centaines de milliers de travailleurs au chômage, des ouvriers, des ingénieurs,… désireux de travailler. Bien des travaux sont indispensables, dans les transports ou le logement, mais pour que les « plans »  annoncés par l’État ne servent pas à remplir les poches des grands groupes, pour qu’ils servent à créer les emplois nécessaires, il faudra que les travailleurs les placent sous leur contrôle direct.

 

 

Les dernières brèves