Arkéma Balan (Ain)

En grève pour se faire respecter des actionnaires

Brève
01/02/2020

Depuis 12 jours, les travailleurs de l’usine Arkéma à Balan sont en grève totale.

Arkéma vient de vendre l’activité de ce site à un autre groupe de la chimie en empochant plus de 300 millions d’euros, donc avec une plus-value substantielle.

Alors les salariés demandent une part de ce gâteau sous forme de prime de cession puisque c’est leur travail qui a fait fructifier l’activité.

Mais cette grève est aussi l’expression d’un ras le bol d’être guère mieux considérés que les murs que les actionnaires achètent et revendent à leur guise. Un mouvement qui sonne déjà comme un bon avertissement au nouvel actionnaire.

Les dernières brèves