Sapeurs-pompiers de l’Isère

État pyromane, direction sourde : les travailleurs refusent de trinquer

Brève
26/02/2021

Jeudi 25 février, plusieurs dizaines de sapeurs-pompiers se sont rassemblés devant la préfecture de l'Isère à Grenoble. Ils voulaient rendre hommage à l'un des leurs, militant syndical à Sud qui travaillait à la caserne de Pont-de-Chéruy, et qui s'était donné la mort le 8 février dernier.

Les sapeurs-pompiers voulaient également à cette occasion dire leur colère et dénoncer les menaces de représailles et le chantage à l'avancement dont ils sont victimes de la part de la direction départementale du SDIS-38 soucieuse avant tout de faire marcher les salariés au pas. En Isère comme ailleurs, c'est toute la profession, et par suite la population, qui subit la pénurie de moyens amplifiée par l'aggravation de la crise. À l’instar de la situation dans les hôpitaux, les dirigeants politiques continuent d’imposer l’austérité à tous les étages, pour mieux offrir des milliards sur un plateau aux grands capitalistes. Les sapeurs-pompiers comme bien d'autres travailleurs en auraient un bien meilleur usage !

Les dernières brèves