Hôpital Nord – Saint-Étienne

Exploitation au labo

Brève
18/09/2020

     Les techniciennes de laboratoire du CHU de Saint-Étienne étaient nombreuses à la manifestation du 17 septembre. Elles protestaient contre la surcharge énorme de travail due aux tests PCR depuis des mois, sans moyens suffisants. Elles ne sont que quatre affectées pour faire les tests, toutes les autres doivent venir les aider dès leur propre travail fini. En plus, elles n'ont pas les machines modernes. « C'est l'usine avec des moyens artisanaux », a dit l'une d'elles. Elles sont épuisées, rentrent cassées chez elles, ayant mal au dos, aux épaules…

     Cerise sur le gâteau, elles ont un surcroît de travail car les laboratoires privés leur envoient des tests. Les laboratoires privés les facturent 75 € aux patients, mais paient 53 € à l'hôpital… soit 22 € de bénéfice pour eux sans rien faire, sur le dos des techniciennes !

     Six mois après le début de la crise sanitaire, encore un exemple qui montre que le gouvernement n'a rien fait pour donner les moyens de combattre la pandémie.

Les dernières brèves