Sud-Isère

Hôpitaux au bord de la rupture

Brève
24/10/2021

Devant l'hôpital psychiatrique de Saint-Egrève en mai 2021

Face à la dégradation catastrophique des établissements de soins, des responsables d'hôpitaux et cliniques ont organisé une conférence de presse au CHU de Grenoble pour dire leur inquiétude : manque dramatique d'aides-soignants, d'infirmières, de médecins et autres personnels, qui entraîne suppressions de lits, arrêts d'examens médicaux, fermetures de blocs opératoires, embolies des urgences, etc. C'est l'enfer pour le personnel, disent-ils même.

La situation a en effet empiré avec la crise du Covid et l'obligation du passe-sanitaire, mais cela fait des dizaines d'années que la dégradation des hôpitaux est organisée par les gouvernements qui se sont succédé, de droite comme de gauche. Avec la complicité des responsables d'établissements qui l'ont mis en œuvre sans état d'âme, diminuant les effectifs, obligeant le personnel à travailler dans des conditions toujours plus dures et épuisantes, sanctionnant ceux qui refusaient de subir sans rien dire.

Le personnel hospitalier ne devra compter que sur ses propres forces et surtout pas sur ces 'responsables' !

Les dernières brèves