Collomb et la santé

Il ne manque pas d’air !

Brève
18/02/2019

Une manifestation d'hospitaliers devant le siège des HCL en février 2018

     Avec 17 autres maires de grandes villes, Gérard Collomb a signé une tribune dans le Journal du Dimanche du 17 février intitulée « Les inégalités de santé ne sont pas une fatalité ». Il a donc signé un texte demandant des moyens pour agir localement contre « les inégalités sociales de mortalité et de santé ».

     Pourtant, avant d’être ministre, pendant toutes les années où il a été maire de Lyon, il était à ce titre président du conseil de surveillance des Hospices civils de Lyon. Et il n’a jamais protesté contre le désengagement des gouvernements successifs dans le financement des hôpitaux, qui ont conduit les HCL à se surendetter et à supprimer plus d'un millier d’emplois, avec les conséquences désastreuses qu’on connaît. Le fait qu’il soit de plus en plus difficile de se faire soigner dans les hôpitaux publics participe à ces inégalités devant la santé.

     Collomb a deux langages. Comme le dit une expression bien connue : « C’est l’hôpital qui se fiche de la Charité ! ».