Michelin (Clermont-Ferrand) :  La course irresponsable au profit

Echo d'entreprise
24/03/2020

Au nom des « besoins de services publics » Michelin maintien certaines productions, entraînant la présence de plusieurs centaines de travailleurs dans les ateliers.

Ainsi à Clermont-Ferrand, des salariés travaillent pour produire des pneus pour les métros.

Même en admettant qu’il y ait un réel besoin, ce n’est pas le besoins du service publics qui justifie que la production soit maintenue malgré les dangers sanitaires pour ceux qui viennent à l’usine. C’est à cause de la politique de Michelin de limiter les stocks et de produire à flux tendu au point de ne pas pouvoir arrêter la production pendant quelques semaines !