SNR (Annecy)

La politique scandaleuse de la direction

Brève
18/03/2020

La direction de SNR, qui emploie environ 2 800 personnes sur l’agglomération d’Annecy a décidé il y a peu la mise en chômage partiel de l’ensemble de ses sites. Mais dès jeudi 19 mars, plusieurs ateliers de production devaient reprendre, au prétexte qu’il s’agirait de secteurs « prioritaires » : des pièces pour automobile !

C’est jouer de façon scandaleuse avec la santé et même la vie des travailleurs et de leur famille et, au-delà, de la population du bassin annecien déjà menacée par l’existence à proximité d’un des premiers « clusters » de l’épidémie.

Et en quoi produire aujourd’hui des roulements pour l’automobile et l’aéronautique, alors que ces secteurs sont pratiquement à l’arrêt, est-elle une activité indispensable ? Tout le pays, et même les services médicaux, manquent du minimum (gel hydro-alcoolique, masques, etc) mais grâce à SNR, il n’y aura pas de pénurie de roulements !

La direction invoque le covid-19, mais n’en a que faire. Elle continue ses petits calculs irresponsables pour réguler sa production et ses stocks. Voilà qui en dit long sur la marche folle de la société capitaliste.  

Les dernières brèves