La reprise qu'il nous faut

Brève
28/09/2021

A la fin août, selon les chiffres de Pôle emploi, le nombre de chômeurs totalement privé d'emploi (catégorie A) donne l'impression d'avoir baissé, à en croire la presse. En fait il reste toujours supérieur à celui d'avant la crise sanitaire qui a éclaté en mars 2020. L'ensemble des chômeurs, tenus de pointer, qu'ils soient sans aucun travail, à temps partiel, ou pour une durée déterminée, reste élevé en Auvergne-Rhône-Alpes à plus de 650 000 personnes.

Presse et gouvernement parlent de reprise : en réalité, ce sont les profits des grandes entreprises qui n'ont jamais arrêté qui repartent de plus belle. Pendant ce temps, les salaires qui ne bougent pas, voir ont été rognés pendant le confinement, avec le chômage massif, pèsent sur le budget de tous les ménages populaires.

S'il doit y avoir reprise, c'est celle des luttes pour interdire les licenciements et imposer le partage du travail entre tous, sans diminution des salaires.

Les dernières brèves