Carrefour – Vénissieux

Le confinement : une occasion d’augmenter les profits

Brève
16/11/2020

La file d'attente à l'entrée de Carrefour Vénissieux lors du premier confinement

     Comme les autres enseignes de la grande distribution, Carrefour va mettre des milliers de salariés en chômage partiel.

     Dans les magasins, certains salariés sont en chômage partiel à 50% et d’autres à 10%. Si Carrefour tient ses promesses, ils seront payés à 100%, sauf que l’Etat paiera 84% de la somme ! Carrefour n’a pourtant pas de problèmes d’argent, avec un chiffre d’affaires du magasin qui se porte bien.

      Comme le magasin ne désemplit pas, les salariés présents devront mettre les bouchées doubles, d’autant plus qu’il y a aussi des absents pour cause de Covid, positifs ou « cas contact ». Et pour les clients, il y aura moins de caisses ouvertes et les queues vont encore s’allonger.

     S’il y a moins de travail à cause de la fermeture des rayons non-alimentaires, comme le prétend la direction, elle pourrait réduire le temps de travail de tous, tout en maintenant les salaires. Mais les capitalistes de Carrefour n’allaient tout de même pas laisser passer une occasion d’augmenter leurs profits en récupérant de l’argent public et en aggravant l’exploitation des salariés !

 

Les dernières brèves