Territoriaux de Grenoble :  Le maire de Grenoble s'attaque au droit de grève

Echo d'entreprise
25/04/2021

Lors d'une précédente grève

Le maire écologiste Eric Piolle à la tête d'une municipalité EE-LV, LFI, PCF, veut non seulement s’attaquer au temps de travail des agents municipaux, comme le réclame Macron, en volant au moins 4 jours de congés, mais il vient aussi de remettre en cause les modalités du droit de grève des agents des écoles, en s'appuyant sur une vague jurisprudence.

Actuellement, les agents territoriaux peuvent faire grève une heure, une demie journée ou la journée. Mais le maire a décidé d'interdire la grève à l'heure aux employés du périscolaire et de la cantine. Et ceux qui sont en journée continue, eux, n'auront même plus le droit de faire grève à la demi-journée. Ce sera la toute journée ou rien.

Tout cela pour ne pas "entraîner un risque de désordre manifeste dans l'exécution du service", dixit la note de la direction générale !

Cette attaque contre le droit de grève est d’autant plus révoltante qu’elle concerne une catégorie de travailleurs municipaux, constituée très majoritairement de femmes parmi les plus précaires, avec de tout petits salaires, qui ont fait grève et se sont fait entendre ces derniers mois.