Hôpital psychiatrique Saint Jean de Dieu - Lyon 8ème

Le personnel très en colère !

Brève
28/05/2020

Rassemblement du personnel de Saint-Jean-de-Dieu le 27 mai 2020

     Mercredi 27 mai après-midi, 250 salariés de l’hôpital et de plusieurs structures du médico-social se sont rassemblés pour un débrayage organisé par les syndicats CGT, SUD et CGC.

Le saucissonnage envisagé par la direction pour « la prime aux soignants » promise par Macron, actuellement en négociation avec les syndicats, a constitué le point de départ de la colère des salariés. En effet, cette prime serait attribuée en fonction du présentéisme, ce qui aboutit à l’exclusion du plus grand nombre (les soignants mis en réserve notamment dans le cadre du « plan blanc »). Au final, une minorité toucherait une prime ridicule !

     Un rassemblement dynamique pour dire qu’ils n’entendent pas se laisser museler par une prime, une médaille ou par leur présence au défilé du 14 juillet !

     Ce qu’ils veulent ce sont de véritables augmentations de salaires, l’augmentation des moyens c’est-à-dire des embauches, l’arrêt des fermetures de lits et de services et l’arrêt de la sous-traitance de certaines catégories de travailleurs !

     La période de crise actuelle liée au covid 19 est très difficile à gérer tant en psychiatrie que dans le médico-social. Le confinement strict des patients et résidents et le respect des mesures et gestes barrière génèrent beaucoup d’angoisse au quotidien pour les personnes vulnérables.

     Après le rassemblement devant le portail, il a été décidé d’aller crier sous les fenêtres de la direction et puis finalement d’envahir ses bureaux avec des slogans « on veut des sous ! » accompagnés au djembé. La directrice a daigné recevoir une délégation.

     Cette mobilisation a permis d’obliger la direction à revoir sa copie sur les conditions d’attribution de la prime. Mais cela reste bien dérisoire eu égard aux revendications exprimées. La mobilisation va continuer.

Les dernières brèves