Dunlop Montluçon

Le pneumatique est regonflé

Brève
04/02/2019

À Dunlop Montluçon des centaines d’ouvriers ce sont mis en grève et sont rassemblés devant la porte de l’usine depuis jeudi 31 janvier, à l’appel de la CGT. Prime « gilets jaunes » de 1000 euros (refusée par la direction), salaires, embauche des 93 intérimaires sont à l’ordre du jour.

À noter que le groupe « châteaugay » de gilets jaunes de Montluçon était présent et solidaire des grévistes.

Lors d’une première négociation, où l’ensemble des grévistes était allé vers les bureaux de la direction, ils ont rejeté les propositions de la direction : une prime de performance de 70 euros garantie pendant un trimestre, une augmentation de salaire de 1% et l’embauche de 2 salariés par mois.

Vendredi une délégation réunissant un ouvrier par secteur et les syndicats, la CFDT ayant rallié le mouvement, a été reçue par la direction. Une nouvelle fois aucun accord n’a été trouvé et la grève se poursuit et les pneus brulent.

Ce qu’ils font est un encouragement pour eux et pour l’ensemble des salariés.