Luxfer à Gerzat (Puy-de-Dôme) :  Le règne de la propriété privée

Echo d'entreprise
24/03/2020

L’usine de Luxfer à Gerzat dans le Puy de dôme était, avant sa fermeture en juin 2019, spécialisée dans la fabrication de bouteilles d’oxygène. Le site de Gerzat qui a fermé pour « raisons économiques » alors qu’il générait plus d’un million d’euros de bénéfices en 2018, était occupé depuis le 20 janvier par les ouvriers en colère. Ils ont dû le quitter pour respecter le confinement.

Devant la pénurie de bouteilles d’oxygène déjà constatée en Italie et qui s’annonce en France, la CGT demande la nationalisation et le redémarrage de la production de bouteilles d'oxygène à destination des hopitaux soignant le covid-19.

Le ministère de l’économie et des finances lui répond que ce n’est pas possible car cela va à l’encontre du droit de propriété.

Par contre le droit d’être soigné pour les malades, le droit d’avoir un emploi pour les travailleurs… tout ça n’est pas important pour le gouvernement.

Comme le disent les paroles de l’Internationale, le chant des travailleurs : « Nul devoir ne s'impose au riche ; Le droit du pauvre est un mot creux ».