Pôle emploi

Le thermomètre reste faussé, mais la fièvre du chômage continue

Brève
28/09/2020

Une nouvelle fois, Pôle emploi, fin août, annonce une baisse trompeuse du nombre des chômeurs de catégorie A, ceux qui n’ont exercé aucune activité. Elle est contredite par les multiples licenciements annoncés ou déjà effectués dans nombre d'entreprises. La plupart des demandeurs d'emploi qui sortent de la catégorie A ne trouvent pas réellement un travail, mais seulement une activité réduite ou à temps partiel (catégories B et C), qui ne leur permet pas de vivre. Et dans la Région, l'ensemble de ces chômeurs tenus de pointer (catégories A, B et C) ne baisse pas et le chômage reste à un niveau très élevé, autour de 675 000, malgré les nombreuses radiations administratives et les manipulations statistiques.

A tous ces chômeurs (mal) recensés par Pôle emploi s'ajoutent les nombreux travailleurs qui ont été mis en chômage partiel avec un salaire réduit.

Le chômage est une arme de la bourgeoisie pour faire payer la crise aux travailleurs.

Les dernières brèves