Grève à Keolis Pays du Forez– Saint-Étienne

Les chauffeurs en ont marre de se faire rouler

Brève
29/09/2021

     Depuis mardi 28 septembre, les chauffeurs de car de Keolis sont en grève reconductible, pour réclamer des hausses de salaire et de prime. Keolis, principal groupe français du transport en car et filiale de la SNCF, en aurait largement les moyens.

     Derrière ces revendications, il y a la volonté des travailleurs de se faire respecter par des patrons qui, pour avoir les marchés, tirent les prix demandés aux donneurs d'ordre (Métropole, Département…) toujours plus bas, et répercutent ces baisses sur les salariés. Et Keolis a beau pleurer qu'il a du mal à recruter des chauffeurs, la réalité est qu'il supprime des postes, aujourd'hui dans les bureaux, et peut-être demain à la conduite, car Keolis veut se débarrasser des lignes les moins profitables.

     Cette situation, qui est celle de tous les chauffeurs de car – et même de tous les travailleurs ! – mérite une riposte globale. Les chauffeurs de Keolis montrent la voie à suivre.

Les dernières brèves