Les élections passent, le chômage reste

Brève
27/05/2019

Dans l'indifférence, les statistiques mensuelles de Pôle emploi viennent d'être publiées. Il n'y a toujours pas de baisse, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire. Fin avril 2019, les travailleurs sans emploi ou à temps réduit ou partiel sont toujours aussi nombreux, soit environ 640 000 dans la Région, à l'image de ce qui se passe dans le reste du pays.

Ne pas trouver de quoi gagner décemment sa vie, c'est une situation insupportable pour ceux qui la vivent. L'organisation de la société qui tourne pour le profit des capitalistes, avec l'aide indéfectible des gouvernants à leur service, en est seule responsable. Les travailleurs gardant un emploi sont de plus usés à la tâche, souvent de moins en moins nombreux à faire davantage de tâches, tandis que les autres sont mis comme au rebus.

C'est intolérable : la vie, ce n'est pas ça. Les travailleurs ne trouveront le chemin de l'emploi qu'en imposant, par leurs luttes, l'interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, sans diminution de salaires.