Centre hospitalier Sainte Marie (Clermont-Ferrand)

Les salariés ne partagent pas les mêmes valeurs que la direction

Brève
30/01/2020

L'association Sainte Marie, qui gère 5 hôpitaux psychiatriques, est elle-aussi soumise aux diktats de l'ARS pour faire des économies. Le directeur, centralien ex-directeur des magasins Game-vert, se charge d'appliquer cette politique. L'association a obtenu des allègements de charges sur les salaires inférieurs à 2,5 fois le smic : soit 3 600 salariés sur les 5 000 que compte les 5 établissements. Cela représente des millions d'euros. Face aux demandes des syndicats d'augmentation de salaire et d'embauches, la direction n'a proposé qu'une mini prime d'assiduité soumise à des conditions inacceptables.

Suite au boycott des réunions officielles par les syndicats, après un premier rassemblement où une pétition a été signée, ce sont 100 d'entre nous qui nous sommes retrouvés jeudi 30 janvier, à accueillir le directeur venus transmettre ces vœux et manger de la galette.

C’est avec beaucoup d'ambiance que face aux valeurs dont la direction se targue, nous avons opposé les nôtres : augmentation de salaire, embauche et non à la prime d'assiduité. La suite se prépare....

Les dernières brèves